Face à Face à Gbata + tiercé gagnant

Publié le

Week-end dernier zougloutiquement très riche. Après le 100% zouglou LIVE le vendredi nuit au maquis le Lycée, l’on a pu assister à 1 face à face des enfants de gbata très riche. Riche dans la qualité des acteurs, riche en sonorités (les différents acteurs n’ayant pas le même style) mais pauvre dans la qualité du son. Faut-il encore le rappeler, la sono constitue environ 80% des bobos des organisateurs de spectacle en cote d’ivoire. Nous disposons sur place du meilleur matériel et les hommes de qualité ne manque pas non plus. Bref. La surprise de cet événement fut le mythique groupe surchoc qui après plusieurs années hors des scènes ivoiriennes n’a rien perdu de sa superbe. De mémoire de zouglou, c’était l’une des rares prestations live du groupe le plus ancien de gbatanikro. Superbes chorégraphies, qualité des interprétations musicales et véritable communion avec le public. En tout cas, Prévat, Dekiss et Henri Jacques ont mis le paquet. Avec leur détermination et leur amour pour la chose zougloutique, ils nous montrent ainsi « l’exil » ne pourrait en aucun cas justifier une non-performance artistique. Dans une interview à Top Visages ils livraient presque leur secret pour demeurer en si grande forme : « se retrouver régulièrement pour des séances de répétition malgré les difficiles contraintes professionnelles de l’hexagone ». En tout cas bravo aux surchoc qu’on a retrouvé plus choc que jamais. Les ex poussin-choc, leurs cadets, les avaient précédé sur scène. Yodé et Siro n’ont fait que confirmer leur forme du moment. Attendu pour un spectacle dans la même soirée à Lomé, c’est dans la sérénité qu’ils ont assuré leur tour de chant, rassurant tout le public composé en grande partie de leurs frères de gbatanikro. Denco, enfant chéri incontesté de gbatanikro a eu la « lourde charge » de boucler ce show.
Il y a aussi eu le tiercé gagnant le dimanche 06 après-midi. Une initiative que je salue et que tout le monde devrait encourager, parce qu’il s’agit à travers cet événement de distinguer et de récompenser des artistes musiciens. Il ne s'agissait pas cette fois ci de désigner le plus élégant, le plus gaou, le plus laid, etc. 40% des artistes nominés sont issu de la galaxie zouglou. Ah oui ! une grande satisfaction.
Vive le zouglou, véritable zik ivoirienne.

Commenter cet article